Universal Studio

C’est  le jour tant attendu pour N’ael! Le parc d’attraction sur le thème d’Harry Potter dont Nicolas lui parle depuis maintenant un an vas enfin lui être révélé!

Une fois arrivés au parc, mous filons tout droit vers la zone Poudlard/Pré-au-lard. A notre grande surprise, il n’y a pas de queue et nous pouvons donc traverser les couloirs de l’école de sorcellerie en 5 minutes, ce qui est un peu dommage car la queue de l’attraction nous fait parcourir des couloirs plus que réalistes, qui valent vraiment le détour. Après l’attraction N’ael demande même à pouvoir retraverser une partie des couloirs pour pouvoir faire une photo du miroir de Risel

Après l’attraction de l’hippogriffe et celle du chant des crapauds, nous rejoins le Poudlard Express qui nous emmène dans Londres. A L’instar de l’école de magie, la gare d’arrivée est hyper réaliste, de la plateforme 9 3/4 aux pubs britanniques, tout y est!
Nous passons alors au chemin de traverse, qui lui aussi est répliqué à merveille. Tous les magasins sont là et leurs contenus magiques aussi! La banque de Gringotts est surmontée d’un dragon qui crache  des flammes de manière aléatoire (mais sécuritaire). Nous allons donc visiter les locaux qui se trouvent être une attraction tirée du dernier livre.

 

L’heure du repas arrivant, nous nous installons pour manger nos sandwiches à une taverne de l’allée de traverse. Nicolas en profite pour boire une bière ambrée car apparemment la bierreaubeuure est trop sucrée et pas très bonne.

Une fois notre repas fini, nous décidons d’aller explorer les autres attractions du parc. Après avoir testé Transformers (que N’ael à adoré), nous sommes rejoints par Stan, le grand frère de Nico pour l’attraction la plus redoutée de N’ael: Rock it. Le principe est un grand 8 classique, mais avec un twist: la montée se fait complètement à la verticale, et ce pendant 30 bonnes secondes. Pour ajouter au supplice, étant un groupe de 3, l’opérateur nous indique que Stan et Nico doivent monter ensemble, laisse N’ael tout seul … Oh, et nous sommes filmés pendant l’attraction, Les garçons ont bien rigolés en re visionnant le film de N’ael

Pour repartir sur des sensations moins terrifiantes, nous allons faire les grands classiques d’Universal: Shreck, les minions (moi moche et méchant) et testons la ‘queue virtuelle’ du show de Jimmy Fallon. Après 1h30 à déambuler dans un Hall, nous ne sommes pas vraiment convaincus de l’attraction… La momie termine de terrifier N’ael, et en sortant, les décorations d’Halloween en préparation ne font rien pour améliorer l’ambiance…
Nous rentrons donc à l’hôtel tous fourbus d’avoir marché toute la journée.

 

 

coucher de soleil sur Poudlard

Si cette peinture vous plait, venez acheter un print ou un produit dérivé ici: https://society6.com/product/hogwarts-watercolor-sunset_pillow?sku=s6-8979027p26a18v129a25v193

Orlando – Jour 2

Ce matin nous avons fait la grasse matinée, il est 10h30 lorsque l,on se réveille. Le temps de bruncher, se laver etc. il est déjà 14h, un peu tard pour explorer cap Canaveral. Stan propose donc d’aller tester une salle de jeu faite de trampolines, il est même possible d’y faire de l,escalade!
Comme notre chocobo n’a que 2 places, nous pensons prendre la jeep de Stan. En montant dans celle ci, nous nous rendons compte que la fenêtre était restée ouverte durant l’averse d’hier, ooops. Quelques écumages plus tard et nous voilà à bord. Ça sent un peu l’humide, mais ça ira. Alors que Stan met le moteur en marche, un bruit aigu se fait entendre

Tiens, tu devrais changer ta courroie lui dit N’ael

A peine fini de prononcer cette phrase, une fumée noirâtre sors du capot. Stan coupe précipitamment et vas ouvrir le cache. Quelques instant plus tard la courroie se casse et saute sous nos yeux.

Bon ben, je pense qu’on vas y aller en chocobo finalement

Après 30 minutes de trajet, nous arrivons au trampoline. La formule du vendredi nous donne accès à tout et à 3 montées d’escalade. La première zone est un grand plateau de trampolines ou l’on peu sauter de bords en bord. C’est d’ailleurs bien plus fatiguant que cela en a l’air, nus allons donc tester le basket trampoline qui ne nous réussit pas mieux. Un parcours aérien challenge notre équilibre, puis nous allons nous entraîner aux saltos dans la piscine à mousse .

Bracelet d'admission au trampoline

Bracelet d’admission au trampoline

Viens le temps d’essayer le parcours d’escalade. Il y a 3 murs de difficulté croissante. Si Nico et Stan on de l’entrainement à l’escalade, N’ael renonce bien vite è faire la course avec eux, d’autant plus que son vertige l’handicape.
C’est tout fourbus que nous quittons l’espace de jeu vers 1h pour aller faire les courses à Target puis rentrer manger nos restes de la veille à la maison.

Stan ayant acheté la NES à Noël denier, nous jouons un peu à Docteur Mario puis à Pacman. N’ael fini à iel seul un niveau de Kirby avant de se forcer sinon iel y passerait bien la nuit.
Stan veux alors nous emmener à un bar/salle d’arcades appelé ‘player one’. Pour 5$ nous avons accès à toutes les machines et les consoles récentes. Ils ont aussi une grande quantité de bières locales et moins locales.. Comme nous sommes vendredi soir, il y a un peu de monde mais l’ambiance est sympa et il y a une grande variété de jeux.

 

 

(re) vivez cette aventure avec nous!

21-22 mai : Plongée à Thetford Mines & nuit à La cache du domaine

Jpeg

Lors de notre premier voyage à Thetford Mines  nous n’avions malheureusement pas pu plonger dans la carrière car celle-ci était fermée.
Nous profitons donc de ce ce week-end prolongé pour partir à l’aventure! Levés à 7h30 car nous avons 3h de route jusqu’à Thetford.

 

Nous arrivons à la carrière sur les coups de 11h, si l’entrée est affichée sur le coté gauche de la route, une fois rentrée dans la carrière, le chemin de terre n’est pas extrêmement bien dessiné et il nous faudra plusieurs tentatives (et quelques demi tours) pour rejoindre l’entrée d’eau.

 

 

map

Plan d’accès à la carrière Flintkote (Thetford Mines)

De la une charmante personne viens nous donner les infos de sécurité et nous fait payer les 10$ réglementaires, et nous commençons à nous équiper.
Même si l’été pointe le bout de son nez avec les 28°C externes, la température de l’eau sera au plus chaud à 14°C, ce qui nous oblige à plonger en combinaison étanche.

A 11h30 les stabs et les bouteilles sont prêtes, il ne nous reste plus qu’à enfiler les costumes de cosmonautes et les différentes épaisseurs. Sauf que en plein soleil il fait vite chaud en équipement, nous versons un peu d’eau froide sur nos têtes pour ne pas risquer un coup de chaleur, mais il faudra penser à apporter de quoi faire de l’ombre la prochaine fois.
Une fois que nous sommes tous équipés nous partons à l’eau. Une rampe d’accès nous permet de descendre tranquillement et d’enfiler les palmes. Nico se charge de la gopro car c’est lui qui obtiens les résultats les plus stables avec, et aussi parce que les gants de la combi de N’ael sont beaucoup trop grand (la joie d’avoir des petites mains!) ce qui ne lui donne pas une préhension efficace.

Dernier check up, bouée, air, poids, buddy, ok? on peut partir… Ah quoi que N’ael détecte un flux froid venant de sa main droite, il doit y avoir une fuite, Nico aussi sent quelques gouttes… Zut, on vas essayer de gagner un peu de temps en nageant en surface car les joints de N’ael semblent être correct, il y a juste une mini ponction sur son doigt…

Nous nageons donc en surface 5-6m puis descendons. Mais la combi de N’ael se vide de son air de pars le gant, rendant la flottabilité plus compliquée et une sensation de pression sur la cage thoracique peu agréable, il deviens plus difficile de respirer. Puis tout à coup, 2 minutes après l’immersion, cette sensation de froid intense dans tout le coté droit. N’ael fait signe à Nico que quelque chose ne vas pas et qu’il ne lui sera pas possible de gonfler sa combi pour remonter. Dans son inconfort, et avec son peu de préhension, il lui est aussi difficile de gonfler sa stabb. Nico réagit donc en agrippant la stabb de N’ael en gonflant sa propre stabb pour amorcer la remonter.
à 3m de fond il est heureusement assez facile de réaliser une remontée d’urgence, et il n’y aura pas de séquelles.

Pendant ce temps, N’ael à repris une position verticale et sent maintenant l’eau s’infiltrer jusque dans ses pieds… il aura fallu 2 minutes pour tremper l’intérieur d’une combinaison supposée étanche…

Nous revenons donc tout penauds à la voiture. La combi de N’ael ainsi que tout le coté gauche ses vêtements sont trempés. Nico quand à lui à le bout de la manche mouillé, mais surtout des belles traces de sueur… Il est vrai qu’il fait chaud et que la différence de température air/eau est un peu dangereuse… Quelque chose me dit qu’il est plus sécuritaire de plonger en hiver qu’en été…

Nous remballons donc nos affaires tranquillement et nous mettons en quête de quelque chose à manger car il est 13h et que notre hôtel ne peut nous accueillir qu’à partir de 15h. Nico jette son dévolu sur A&W car, a ce qu’il parait, ils ont de très bons oignons rings! Ce sera donc 1 burger pour Nico, extra frittes, frittes de patate douce et rondelles d’oignons pour N’ael (oui je sais, pas le régime le plus équilibré au monde mais bon…)

19402299_1417472224999792_171806203_o

Vous vous souvenez peut être que lors de notre premier voyage nous étions restés au Confort Inn de Thetford? Cette fois ci les chambres étaient extrêmement chères, sans doute du au week end prolongé, nous avons donc le choix entre y retourner ou tester La cache du domaine pour des prix similaires.
L’un propose une piscine, une grande chambre 4* et un steak house (non compris dans la chambre) et l’autre est 2*, petite chambre avec petit déjeuner inclus.
Nous avons opté pour la cache du domaine car la grande chambre nous sera utile pour étendre les affaires humides, tant pis si l’on est obligés de manger dans la chambre car le steak house ne propose pas de repas végétarien ou sans lactose…
L’établissement est immense et à l’air tout neuf. Le personnel d’accueil nous redirige vers notre chambre, au rez de chaussé (pratique pour porter les sacs et épargner le genou de N’ael). Il n’y a pas grand monde dans les couloirs, nous avons un peu l’impression d’être les seuls clients de l’hôtel, ce qui promet une nuit calme et silencieuse.
La chambre, comme précisé sur les photos est immense et possède un mur design qui tourne sur lui même pour déplacer la télé, N’ael joue pendant au moins 20 minutes avec!

 

Après avoir déchargé la voiture et étendu nos affaires, nous partons en quête de la piscine, mais sommes malheureusement déçus: celle-ci est fermée car pleine de vase, une vieille canette de bière (?) traîne au fond… C’est dommage car la piscine était un point décisif qui nous avait poussé à choisir cet hôtel. En se baladant dans les salles nous nous rendons compte que le bas prix devait en effet cacher un manque de clients car il n’y a personne, même le personnel est au minimum. Nous croisons des cadavres bouteilles vides dans ascenseur, des petits pots de beurre oubliés sur les radiateurs et la salle de sport sent fort le spray anti odeur (vous savez celui qu’on utilise dans les toilettes après avoir fait popo…)

Nous voilà donc de retour dans la chambre, puisque la piscine n’est pas en service nous en profitons donc pour prendre une looooongue douche chaude et faire une petite sieste… Vers 18h30 nous ressortons vers Walmart et IGA qui sont à 5 min en voiture et encore ouvert un dimanche! Nous achetons de quoi faire un souper accompagné de quelques bières de microbrasserie. Le souper devra être froid car, malgré la taille de la chambre, il n’y a ni bouilloire ni micro-ondes dans la chambre 🙁

Vers 21h nous nous endormons dans le graaaand lit en espérant avoir plus de chance le lendemain, car nous aimerions faire une ballade à vélo.
La nuit fut courte, la chambre n’ayant pas de rideau occultant, nous sommes réveillés par les voitures qui se garent dans le parking et le soleil qui se lève vers 6h30. Nico est aussi dérangé par un rush de boutons qui couvent ses jambes. On ne saura jamais si c’est le gel douche ou quelque chose dans les draps qui lui a déclenché une telle réaction.
Pour en rajouter, le soleil – après s’être levé de manière spectaculairement réveillante – décide de laisser place à la pluie… C’est raté pour la ballade à vélo…

Jpeg

Petit dej au Lit pour Nico 🙂

N’ael prépare alors un petit déjeuner au lit pour Nico qui regarde Scooby-doo à la télé. Le café fourni par la chambre est excellent, et l’on restera au lit jusqu’à 10h. Le temps de faire nos bagages et de rendre la chambre et nous voici repartis à Montréal sous une pluie battante…

Cette fin de semaine n’aura finalement pas été un succès brillant, mais nous avons appris 3 choses:

  1. La combi étanche est plus agréable en hiver qu’en été
  2. Ce n’est pas parce que un hotel à plus d’étoiles qu’il est mieux. Nous sommes des gens simple, et même si la chambre du comfort Inn n’était pas design, elle était fonctionelle et bien suffisante 🙂
  3. La bière Ale-O-Ween de la micro-brasserie Le trèfle noir est excellente!

 

 

Une balade dans Montréal

Les 14 et 15 avril, le papa de N’ael nous a rejoint à Montréal après son périple au Quebec. N’ael et lui ont donc profité d’une journée de soleil pour se balader.

Depuis l’appartement il est très facile de rejoindre le coeur de Montréal à Métro. Nous descendons donc à la Station Berri-Uqam pour rejoindre le vieux port à pied.

Le quartier est familier de Papa N’ael car il y a déjà flanné -et dansé un rock avec Maman – l’été dernier lors de sa visite à Montréal. Ce coin est très touristique – mais aussi très joli- et pas encore très bondé car la pleine saison n’est pas encore commencée. Un petit stop à la boutique Délice érable & cie pour acheter du pop corn à l’érable car Maman N’ael est addict au sirop d’érable 😉

Un peu plus loin en face du centre des sciences de Montréal se trouve un petit parc ou nous nous posons pour dessiner un peu. Il faut dire que c’est Papa N’ael qui l’a initié au vlog et aux carnet de voyages. C’est aussi lui qui lui a enseigné les bases du dessin et de l’aquarelle, il est donc rigolo de comparer leur style de dessins sur un même paysage:

 

Après la pause dessin, nous remontons vers le centre historique de Montréal et la place d’armes en quête d’un repas du midi. Nous trouvons une chouette brasserie-épicerie-restaurant qui fait des salades, sandwich et soupes: Xavier Artisan où nous reposons un peu nos pieds.

Après un repas frugal mais excellent nous repartons en quête d’une boutique de chocolat sur l’avenue Mont Royal. Plutôt que de reprendre le métro, nous continuons à pied car le soleil brille. Nous passons par le quartier des arts et N’ael fait même mumuse sur les balançoires musicales du boulevard de maisoneuve:

Après être retombés en enfance nous remontons la rue Saint Denis ou nous faisons quelques emplettes dans une bouquinerie et un magasin de cuisine où nous achetons un cadeau pour Maman N’ael car son anniversaire arrive bientôt.
Une fois arrivés sur l’avenue Mont royal, les rues se densifient et nous repérons une augmentation d’accent français dans la foule. Par contre, par de magasin Jpegde chocolat en vue… Rendus au bout de l’avenue nous devons abandonner nos rêves de chocolat et nous nous rabattons sur la brasserie artisanale Boswell . N’ael savoure une stout tandis que Papa N’ael choisit une rousse. Il goutteras aussi une bière au seigle et au poivre qui se révélera très étonnante et que nous aimerons bien essayer de brasser à la maison.

 

Une fois nos bières dégustés, nos pieds nous rappellent à l’ordre et nous prenons donc un bus pour rentrer. L’appli de nos téléphone indique que nous avons fait 4 heures de marche à pied!

 

Séquence 01_1