Une balade dans Montréal

Les 14 et 15 avril, le papa de N’ael nous a rejoint à Montréal après son périple au Quebec. N’ael et lui ont donc profité d’une journée de soleil pour se balader.

Depuis l’appartement il est très facile de rejoindre le coeur de Montréal à Métro. Nous descendons donc à la Station Berri-Uqam pour rejoindre le vieux port à pied.

Le quartier est familier de Papa N’ael car il y a déjà flanné -et dansé un rock avec Maman – l’été dernier lors de sa visite à Montréal. Ce coin est très touristique – mais aussi très joli- et pas encore très bondé car la pleine saison n’est pas encore commencée. Un petit stop à la boutique Délice érable & cie pour acheter du pop corn à l’érable car Maman N’ael est addict au sirop d’érable 😉

Un peu plus loin en face du centre des sciences de Montréal se trouve un petit parc ou nous nous posons pour dessiner un peu. Il faut dire que c’est Papa N’ael qui l’a initié au vlog et aux carnet de voyages. C’est aussi lui qui lui a enseigné les bases du dessin et de l’aquarelle, il est donc rigolo de comparer leur style de dessins sur un même paysage:

 

Après la pause dessin, nous remontons vers le centre historique de Montréal et la place d’armes en quête d’un repas du midi. Nous trouvons une chouette brasserie-épicerie-restaurant qui fait des salades, sandwich et soupes: Xavier Artisan où nous reposons un peu nos pieds.

Après un repas frugal mais excellent nous repartons en quête d’une boutique de chocolat sur l’avenue Mont Royal. Plutôt que de reprendre le métro, nous continuons à pied car le soleil brille. Nous passons par le quartier des arts et N’ael fait même mumuse sur les balançoires musicales du boulevard de maisoneuve:

Après être retombés en enfance nous remontons la rue Saint Denis ou nous faisons quelques emplettes dans une bouquinerie et un magasin de cuisine où nous achetons un cadeau pour Maman N’ael car son anniversaire arrive bientôt.
Une fois arrivés sur l’avenue Mont royal, les rues se densifient et nous repérons une augmentation d’accent français dans la foule. Par contre, par de magasin Jpegde chocolat en vue… Rendus au bout de l’avenue nous devons abandonner nos rêves de chocolat et nous nous rabattons sur la brasserie artisanale Boswell . N’ael savoure une stout tandis que Papa N’ael choisit une rousse. Il goutteras aussi une bière au seigle et au poivre qui se révélera très étonnante et que nous aimerons bien essayer de brasser à la maison.

 

Une fois nos bières dégustés, nos pieds nous rappellent à l’ordre et nous prenons donc un bus pour rentrer. L’appli de nos téléphone indique que nous avons fait 4 heures de marche à pied!

 

Séquence 01_1

 

 

 

7-8 mars: Érable et raquettes

Si vous le souhaitez, cet article est disponible en version écoutable ici: https://youtu.be/eH0UI5ptH0Q

Vous souvenez vous de nos amis Julie et Jean-Philippe? Mais si, l’aventure de la pêche sur glace!
Bref, ils nous ont de nouveau invités à participer à une activité magique! Cela faisais 2 semaines que Julie nous smsait à propos d’un weekend à l’érablière d’un de ses amis.

-On ne prends pas de change ni d’affaire de toilettes, comme ça on est sur de rentrer Samedi soir à Montréal.

Nous voilà donc finalement partis à Saint Ambroise de Kildaire pour passer la journée avec eux. L’érablière artisanale est tenue par Christian qui nous permet de visiter et de filmer le procédé de transformation de l’eau d’érable en sirop d’érable. Un vrai plaisir pour N’ael qui viens de diplômer d’une maîtrise en génie chimique:

 

Pour compléter la visite, Jean Philippe nous emmène randonner en raquettes dans l’érablière. Ça grimpe un peu du fait du plateau laissé par la fonte de la mer de Champlain. N’ael, pour qui c’est la première excursion en raquettes galère un peu mais suis le rythme. Nous apprenons aussi à distinguer les différents arbres de l’érablière les un des autres:

-Les Bouleau ont une écorce pale et  fine qui pèle,

-Les Erables une écorce griseatre et rugeuse

-Les Frênes ont une couleur proche des érables mais une écorce lisse.

Des dindons sauvages se balladent eux aussi dans l’érablière mais prennent peur à notre approche. Il faut dire que Nico rigole beaucoup de la démarche de N’ael, c’est sans doute cela qui à du les effrayer !

La descente vers la cabane se révèle être plus compliquée que la montée et N’ael mets plusieurs fois les fesses dans la neige…

Bambi GIF - Find & Share on GIPHY

Nous sommes descendus pour 16h, pile à temps pour profiter d’une bonne tire d’érable. C’est alors que Julie nous propose de venir dormir à leur chalet d’entrelacs. Tous les arguments que vous avions développés furent contrés et nous voila donc rendus à entrelacs à profiter d’un bon plats de spagethis à la sauce tomate. Il se fait tard et N’ael s’endors devant le feu de bois bercée par les chants de Jean-Phi…

 

Le lendemain matin, le soleil nous réveille, ainsi que la bonne odeur de crèpes que Julie à cuisiné pour le petit dej. Elle en fait même des sans Lactose pour N’ael qui d’habitude à du mal à manger le matin. Pas cette fois ci!

Sans-titre-2

Une fois la vaisselle et la toilette faite nous repartons nous balader dans la foret d’entrelacs. Si en bas la neige est assez fondue pour nous supporter, nous sommes obligés de chausser les raquettes une fois en haut du mont.

La vue du pic sur les lacs est splendide et le soleil chauffe, on retire donc bien rapidement les bonnets pour continuer à marcher.

Aux environs du Pont Julie repère un bouleau malade qui perds son écorce. N’ael et Julie se mettent donc à le ‘déshabiller’ pour récupérer l’écorce et en faire de la teinture pour laine.

2h30 après notre départ, nous sommes de retour au chalet. Il est déja midi et nous devons être à 14h à l’aéroport de Montréal pour aller chercher le papa de N’ael. Nous quittons donc le chalet pour repartir vers Montréal…