On refait les photos de vacances d’il y a 20 ans!

Il y a environ 20 ans, N’ael et ses parents sont allés visiter la Floride. Lorsque N’ael à annoncé à sa maman que le road trip incluait la Orlando et les keys, celle ci lui a donné le défi de recréer les photos prises en 1998….
Et voici le résultat:

cocoa_web

Plage de Cocoa Beach

tente_web_2

Tente à Florida city

Floride-11_web

Chambre d’hôtel à Disney

Vous en voulez plus? Voici un petit « behind de scene » pour vous 😀

Devil’s den prehistoric cave

Aujourd’hui c’est plongée! Comme notre camping aux Keys a été annulé à cause de l’ouragan Irma, nous nous sommes rabattus sur les plongées ‘locales’. Après un petit déjeuner tardif, nous prenons la route vers le nord. Nous en avions pour 1h45 d’autoroute, et par chance les péages sont suspendus car nous sommes sur la route de l’évacuation.

Arrivés vers 15h30, nous louons notre matériel puis avons le droit à un briefing rapide: vous allez dans l’eau et ne passez pas les signes de faucheuse indiquant MORT IMMINENTE! et maximum 50 feets (20m)

Après avoir préparé l’équipement, nous nous mettons finalement à l’eau. Il est 16h15 et le site ferme à 17h…. la plongée devra durer 45 min au lieu d’1h30 prévue! Au bout de 20-30 minutes N’ael commence à ressentir le froid s’insinuer, Il faut dire que l’eau est à 70°F, (environ 18°C) et que très peu de lumière du jour filtre au travers de la cave. Finalement il y a plus de poissons et vie sous marine en dessous du ponton d’accès à l’eau qu’au fond de la cave. Nous sommes obligés d’utiliser la lampe torche pour voir le fond et les galeries. Celles ci ont l’air de continuer bien plus loin dans le sol, sans que nous puissions y accéder. Il y a néanmoins quelques cheminées dans lesquelles N’ael s’amuser à jouer, Nico souffre d’un problème d’oreille et ne pourra malheureusement pas descendre aussi bas qu’il le voudrait.

vue sous marine de la cave

Plongée dans la cave préhistorique de Devil’s Den

Après 37 minutes de plongée, nous refaisons surface. N’ael surprends 2 jeunes en train de fumer (probablement pas de la cigarette) et leur demande (pas très gentiment de ne pas fumer dans la cave.

Après avoir rangé tout notre matériel humide dans la voiture, nous revenons voir le dessus de la cave pour profiter une dernière fois de la vue. De là haut nous voyons la plateforme et un peu d’eau. Nous avons alors la chouette surprise de voir une tortue se reposer sur la plateforme une fois que le calme est revenu. Nous ne l’avions pas vu durant la plongée, il faudra revenir car il nous reste vraisemblablement plein de choses à explorer.

 

Après 2h de route, nous décidons de faire une pause au Target, histoire d’acheter un peu de quoi manger, c’est alors qu’en décélérant nous entendons un bruit aigu suivant la rotation du moteur … Sur le parking, nous inspectons le dessous du véhicule et remarquons une tache d’huile rose sous la voiture…

 

Bon ben il n’y a plus qu’à ajouter de l’huile de servo direction à la liste de courses…

 

 

 

(Re) vivez la plongée à Devil’s den avec nous!

 

 

Shenandoah- Big meadows- Loft mountain

Réveil tardif ce matin, on a dormi pendant plus de 12h! Le check out étant à 11h, on se prépare tranquillement, et même presque trop puisque l’on ne quitte le campement qu’à 11h30, oupsy!

Direction Loft Mountains, le premier campement que l’on a fait l’an passé. On se souvient de ce sublime coucher de soleil et espérons bien le revoir à nouveau. Pourtant en arrivant sur le site que l’on a réservé, on se rends compte que les numéros ont changés et que l’on ne vois rien du tout! Ni une ni deux, nous arpentons la boucle A en espérant retrouver notre campement, si possible non réservé. Lorsque nous y arrivons, on se rends compte que quelqu’un y est garé mais semble être hésitant à le réserver. Un tour de camping plu loin, nous retournons au bureau des rangers pour le ‘shotgun’ comme on dit à l’UTC. Tout est bien qui finit bien.

Nous installons tranquillement le campement face au coucher de soleil, grignotons un bout puis partons découvrir l’appalachian trail.
SI vous suivez nos aventures depuis quelques temps vous savez que nous voulions déjà faire ce chemin circulaire l’an passé mais que nous nous étions trompés d’embranchement. Cette fois ci nous partons directement du camp site vers le nord pour être certains d’être sur le bon chemin. En effet, celui-ci est un peu plus entretenu et l’on croise même quelques bambis! Le chemin est plein de points de vue sur la vallée et le soleil couchant, on est vraiment heureux de l’avoir finalement fait!

De retour au campement, Nico tente de faire un feu de camp avec le reste du bois de la veille. Malheureusement celui ci est trop humide et fait plus de fumée qu’il ne chauffe. Tant pis, on pars se coucher dès que le soleil est parti car on a de la route demain…

Pour visionner cette aventure en video cliquez par ici:

Nos voisins les raccoons / Our Neighboors the raccoons

English version + videos 🙂

Hier soir, alors que nous préparions le repas, Luna commence à s’exciter contre la fenêtre… N’ael sors regarder ce qu’il se passe car il y a souvent des chats errants ou des écureuils qui se baladent dans le jardin. A peine la porte ouverte iel se retrouve nez à nez avec 3 ratons laveurs, qui a été le plus étonné, nous le saurons jamais.
Le premier réflexe de N’ael fut de fermer violemment la porte, ce qui a eu pour résultat de les faire fuir… Nous sortons donc armés de nos appareils photos  pour essayer de voir où les ratons se sont cachés. Nous pensons d’abord au jardins des voisins, mais aucune trace d’activité. C’est alors que Nico se retourne pour rentrer à la maison, et vois un museau dépasser de la terrasse…

DSC_0412

Oui, ces bêbettes toutes cutes ont creusées un trou pour venir faire leur maison par chez nous…
Seul problème, il y a une maman et 4 petits ce qui veux dire qu’elle sera potentiellement dangereuse et protectrice et ne voudra pas quitter le nid familial…
D’après google, ces animaux sont réputés pour manger dans les poubelles et rependre des maladies… D’autant plus qu’au canada les ratons laveurs sont protégés, il faut donc les attraper pour les relâcher en libertés plus loin…

A la faveur de la nuit, nous entendons ces petites bêtes sortir juste en dessous de la fenêtre. Cette fois-ci nous somme préparés et commençons à mitrailler. Lorsque nous sortons, notre voisin nous annonce qu’il en a un aussi dans son jardin, et commence à les faire fuir. 2 petits montent dans l’arbre et la maman repars se cacher sous la terrasse… Mauvaise idée car les petits commencent à pleurer et la maman deviens agressive…

 

 

Finalement les petits réussirons à retraverser le jardin et rejoindre leur maman. A coup de flash d’appareil photo nous arrivons à les faire fuir chez le voisin. Nous profitons alors de leur absence pour calfeutrer les trous avant qu’ils ne revienne. Au matin, les planches sont toujours  là, ainsi qu’un joli cadeau sous notre fenêtre…

 

 

21-22 mai : Plongée à Thetford Mines & nuit à La cache du domaine

Jpeg

Lors de notre premier voyage à Thetford Mines  nous n’avions malheureusement pas pu plonger dans la carrière car celle-ci était fermée.
Nous profitons donc de ce ce week-end prolongé pour partir à l’aventure! Levés à 7h30 car nous avons 3h de route jusqu’à Thetford.

 

Nous arrivons à la carrière sur les coups de 11h, si l’entrée est affichée sur le coté gauche de la route, une fois rentrée dans la carrière, le chemin de terre n’est pas extrêmement bien dessiné et il nous faudra plusieurs tentatives (et quelques demi tours) pour rejoindre l’entrée d’eau.

 

 

map

Plan d’accès à la carrière Flintkote (Thetford Mines)

De la une charmante personne viens nous donner les infos de sécurité et nous fait payer les 10$ réglementaires, et nous commençons à nous équiper.
Même si l’été pointe le bout de son nez avec les 28°C externes, la température de l’eau sera au plus chaud à 14°C, ce qui nous oblige à plonger en combinaison étanche.

A 11h30 les stabs et les bouteilles sont prêtes, il ne nous reste plus qu’à enfiler les costumes de cosmonautes et les différentes épaisseurs. Sauf que en plein soleil il fait vite chaud en équipement, nous versons un peu d’eau froide sur nos têtes pour ne pas risquer un coup de chaleur, mais il faudra penser à apporter de quoi faire de l’ombre la prochaine fois.
Une fois que nous sommes tous équipés nous partons à l’eau. Une rampe d’accès nous permet de descendre tranquillement et d’enfiler les palmes. Nico se charge de la gopro car c’est lui qui obtiens les résultats les plus stables avec, et aussi parce que les gants de la combi de N’ael sont beaucoup trop grand (la joie d’avoir des petites mains!) ce qui ne lui donne pas une préhension efficace.

Dernier check up, bouée, air, poids, buddy, ok? on peut partir… Ah quoi que N’ael détecte un flux froid venant de sa main droite, il doit y avoir une fuite, Nico aussi sent quelques gouttes… Zut, on vas essayer de gagner un peu de temps en nageant en surface car les joints de N’ael semblent être correct, il y a juste une mini ponction sur son doigt…

Nous nageons donc en surface 5-6m puis descendons. Mais la combi de N’ael se vide de son air de pars le gant, rendant la flottabilité plus compliquée et une sensation de pression sur la cage thoracique peu agréable, il deviens plus difficile de respirer. Puis tout à coup, 2 minutes après l’immersion, cette sensation de froid intense dans tout le coté droit. N’ael fait signe à Nico que quelque chose ne vas pas et qu’il ne lui sera pas possible de gonfler sa combi pour remonter. Dans son inconfort, et avec son peu de préhension, il lui est aussi difficile de gonfler sa stabb. Nico réagit donc en agrippant la stabb de N’ael en gonflant sa propre stabb pour amorcer la remonter.
à 3m de fond il est heureusement assez facile de réaliser une remontée d’urgence, et il n’y aura pas de séquelles.

Pendant ce temps, N’ael à repris une position verticale et sent maintenant l’eau s’infiltrer jusque dans ses pieds… il aura fallu 2 minutes pour tremper l’intérieur d’une combinaison supposée étanche…

Nous revenons donc tout penauds à la voiture. La combi de N’ael ainsi que tout le coté gauche ses vêtements sont trempés. Nico quand à lui à le bout de la manche mouillé, mais surtout des belles traces de sueur… Il est vrai qu’il fait chaud et que la différence de température air/eau est un peu dangereuse… Quelque chose me dit qu’il est plus sécuritaire de plonger en hiver qu’en été…

Nous remballons donc nos affaires tranquillement et nous mettons en quête de quelque chose à manger car il est 13h et que notre hôtel ne peut nous accueillir qu’à partir de 15h. Nico jette son dévolu sur A&W car, a ce qu’il parait, ils ont de très bons oignons rings! Ce sera donc 1 burger pour Nico, extra frittes, frittes de patate douce et rondelles d’oignons pour N’ael (oui je sais, pas le régime le plus équilibré au monde mais bon…)

19402299_1417472224999792_171806203_o

Vous vous souvenez peut être que lors de notre premier voyage nous étions restés au Confort Inn de Thetford? Cette fois ci les chambres étaient extrêmement chères, sans doute du au week end prolongé, nous avons donc le choix entre y retourner ou tester La cache du domaine pour des prix similaires.
L’un propose une piscine, une grande chambre 4* et un steak house (non compris dans la chambre) et l’autre est 2*, petite chambre avec petit déjeuner inclus.
Nous avons opté pour la cache du domaine car la grande chambre nous sera utile pour étendre les affaires humides, tant pis si l’on est obligés de manger dans la chambre car le steak house ne propose pas de repas végétarien ou sans lactose…
L’établissement est immense et à l’air tout neuf. Le personnel d’accueil nous redirige vers notre chambre, au rez de chaussé (pratique pour porter les sacs et épargner le genou de N’ael). Il n’y a pas grand monde dans les couloirs, nous avons un peu l’impression d’être les seuls clients de l’hôtel, ce qui promet une nuit calme et silencieuse.
La chambre, comme précisé sur les photos est immense et possède un mur design qui tourne sur lui même pour déplacer la télé, N’ael joue pendant au moins 20 minutes avec!

 

Après avoir déchargé la voiture et étendu nos affaires, nous partons en quête de la piscine, mais sommes malheureusement déçus: celle-ci est fermée car pleine de vase, une vieille canette de bière (?) traîne au fond… C’est dommage car la piscine était un point décisif qui nous avait poussé à choisir cet hôtel. En se baladant dans les salles nous nous rendons compte que le bas prix devait en effet cacher un manque de clients car il n’y a personne, même le personnel est au minimum. Nous croisons des cadavres bouteilles vides dans ascenseur, des petits pots de beurre oubliés sur les radiateurs et la salle de sport sent fort le spray anti odeur (vous savez celui qu’on utilise dans les toilettes après avoir fait popo…)

Nous voilà donc de retour dans la chambre, puisque la piscine n’est pas en service nous en profitons donc pour prendre une looooongue douche chaude et faire une petite sieste… Vers 18h30 nous ressortons vers Walmart et IGA qui sont à 5 min en voiture et encore ouvert un dimanche! Nous achetons de quoi faire un souper accompagné de quelques bières de microbrasserie. Le souper devra être froid car, malgré la taille de la chambre, il n’y a ni bouilloire ni micro-ondes dans la chambre 🙁

Vers 21h nous nous endormons dans le graaaand lit en espérant avoir plus de chance le lendemain, car nous aimerions faire une ballade à vélo.
La nuit fut courte, la chambre n’ayant pas de rideau occultant, nous sommes réveillés par les voitures qui se garent dans le parking et le soleil qui se lève vers 6h30. Nico est aussi dérangé par un rush de boutons qui couvent ses jambes. On ne saura jamais si c’est le gel douche ou quelque chose dans les draps qui lui a déclenché une telle réaction.
Pour en rajouter, le soleil – après s’être levé de manière spectaculairement réveillante – décide de laisser place à la pluie… C’est raté pour la ballade à vélo…

Jpeg

Petit dej au Lit pour Nico 🙂

N’ael prépare alors un petit déjeuner au lit pour Nico qui regarde Scooby-doo à la télé. Le café fourni par la chambre est excellent, et l’on restera au lit jusqu’à 10h. Le temps de faire nos bagages et de rendre la chambre et nous voici repartis à Montréal sous une pluie battante…

Cette fin de semaine n’aura finalement pas été un succès brillant, mais nous avons appris 3 choses:

  1. La combi étanche est plus agréable en hiver qu’en été
  2. Ce n’est pas parce que un hotel à plus d’étoiles qu’il est mieux. Nous sommes des gens simple, et même si la chambre du comfort Inn n’était pas design, elle était fonctionelle et bien suffisante 🙂
  3. La bière Ale-O-Ween de la micro-brasserie Le trèfle noir est excellente!

 

 

Washington – Piscine et vélo

Réveil tardif ce matin… Nous sommes encore tout courbaturés de la marche de la veille… Nous avions prévus de continuer à visiter Washington mais la chaleur et la fatigue nous donne plutôt envie de rester dans la tente… Après 3 épisodes de NCIS L.A nous décidons d’aller à la piscine du camping.

Fort heureusement pour nous, ce n’est que 2$ car nous sommes résidents du camping. Nous arrivons lorsque les tests de désinfection sont en cours, impossible d’aller se baigner pour l’instant. Finalement la piscine est ré ouverte et l’eau est hyper chlorée. Beaucoup d’enfant jouent dans l’eau ce qui rends la nage un peu compliquée.

Vers 16h30 nous rentrons à la tente et nous préparons à partir pour Washington.Du fait de la chaleur nous avons décidé que visiter la ville à vélo à la tombée de la nuit serait plus agréable.

Nous nous garons non loin de l’endroit ou nous nous étions garés la veille et prenons des vélos à une borne de libre service. La première demi heure étant gratuite nous programmons d’atteindre la prochaine borne vers le Lincoln mémorial dans ce délai.

N’ael réussi a faire des jolies photos de nuit sur la reflecting pool avant d’aller dire bonjours au monsieur assis sur sa chaise. Nous reprenons les vélos pour aller nous balader le long du bassin Tindal, nous les cerisiers… Romantique n’est ce pas?

Ce qui est pratique à Washington c’est que la majorité des grandes avenues ont des pistes cyclables ou es voies réservées donc on ne côtoie quasiment pas les voitures.

Washington de nuit est vraiment magnifique avec ses plans d’eau d’eau et ses lumières. On ne regrette pas ‘avoir glandé la journée pour avoir pu profiter de la soirée.
Nous rentrons sur les coups de 22h30, juste à temps pour profiter d’une bonne nuit de sommeil avant le départ pour Shenandoah!

numerisation_20170304

Happy New Year in London

Tout est dans le titre! Nous sommes allés rendre visite à nos voisins de l’autre coté de la manche du 30 décembre au 2 janvier. Comme Nico repars en avion directement pour Montréal, il emporte deux grosses valises de 23kg chacunes plus un troley plus un sac a dos. J’ai juste mon sac a dos bleu de voyage et mon appareil photo mais le trajet jusqu’à gare du Nord s’annonce compliqué en métro! Heureusement mon papa a la bonne idée d’avoir besoin de la voiture cette semaine donc on lui laisse joyeusement à 7h30 le 30.

Après une bonne sieste dans l’Eurostar nous prennons un Uber jusqu’à notre appartement loué via Air BnB. En se garant devant le batiment, je me demande quand même si on est bien arrivé. On est a peine entré dans le hall que le gardien patibulaire nous envoie un « You got to know where you’re going my friend! » avant de refermer la porte de l’ascenceur.

Je vous rapelle au passage que l’on a toujours 3 valise et 4 sacs ce qui rend le passage dans les couloirs quelques peu compliqué! Arrivé au second étage on recroise Rusard qui nous demande toujours si l’on sait ou l’on va. Oui oui, au bout du couloir « My friend ».

Il est 11h30, on a posé les valises dans l’appart qui est en train d’être nettoyé a la suite des voyageurs précédents et l’on s’en vas vers le centre de Londres manger a Five Guys, les meilleurs burgers de l’angleterre, ils donnent même des cacahuette dans la queue! Nico se bourre le ventre de coca pasque les boisons son gratuites et nous reprenons l’Underground dirrection les studios Harry Potter!!

IMG_20151230_121200.jpeg

img_20151230_150048Le trajet est long (1h30) et l’exitation nous gagne, mais nous en avons pour notre compte. La grande salle est celle d’origine (avec la porte et le sol en vrai pierres) et tout est décoré au couleurs de noël. On passe 2h30 a découvir l’envers du décors, les lieux ou se sont filmés les différentes scènes et a apprendre comment est faite la neige (Spoiler: couches, papier déchiqueté et sac plastique).

Après une bierraubeurre et un café sur cannelisé (dixit Nico) nous continuons notre chemin vers les effets spéciaux, les monstres et les maquettes. La maquette de Poudlard en toute fin est magnifique, elle représente toute l’école et est a couper le soufle! Par contre, comme d’habitude, la boutique est hors de prix.

pano_20151230_172932

Une seconde sieste sur le chemin du retour ou la pluie nous accompagne et nous allons dinner cher le père de Nico. Il nous a préparé un curry super bon, j’en reprends trois fois (et j’en aurais bien repris si la taille de mon estomac me l’avais permis!)

Un taxi plus tard nous rentrons au loft à 1h30 du matin ou une bonne nuit de sommeil nous attends…

Mais le lendemain matin, malheur! On a pas eu le temps de faire des courses et il n’y a pas de café à l’appart! On prends donc le métro a jeûn direction Saint Pancras ou l’on trouve un Starbucks pour prendre un petit dej. Quelques achats au M&S pour le repas du midi et nous nous dirigeons vers Oxford Circus pour aller faire du shopping. Oui vous avez bien lu, du shopping. Nico à besoin de chaussures et moi d’un nouveau pantalon de pyjama. Il commence a faire frais donc le pic nic dans Hyde park est un peu écourté pour aller se réchauffer à Prime Mark ou l’on s’achète des chaussettes. Du à l’affluence, nous décidons de s’arrêter là mais il nous faut encore aller acheter le repas du réveillon: saumon, crevettes et Houmous accompagné de crudités de Pier Cider et Guiness pour moi! Dernier stop au M&N’s Word car ma maman m’a demandé des « marrons », mais il y a encore plus de monde qu’au Prime Mark un jour de soldes c’est étouffant!

img_20151231_191822Finalement lorsque l’on arrive à Seven Sister il pleut des cordes et l’on se dépêche de rentrer. Le vent est tellement fort que je détruit le parapluie de Nicolas avant d’arriver à l’appart et nos chaussures n’étant pas étanches, nous sommes trempés jusqu’aux os. Heureusement que l’appart à une baignoire!

Après un bon bain chaud, nous nous installons dans le lit pour regarder l’épisode de noël de Doctor Who (spoiler: il est pas terrible, mais les 10 premières minutes valent le coup). Après un bon repas de fête, retour au lit pour jouer aux triominos via l’appli android. Si vous souhaitez jouer avec nous voici nos pseudos: Mikan et NicoP665.

Le 1er nous décidons d’aller faire un tour à Camden Town pour voir si Nico peut trouver ses chaussures… oupas

 

 

 

Après une chouette ballade dans un univers qui marie le steampunk, le manga et le traditionnel anglais nous commençons a avoir faim et froid. Nous reprenons donc l’underground et après moultes hésitations (et attente) nous dégustons un tea time à Costa Coffe. J’aurais bien volé la tasse mais le serveur me la retire avant que je puisse la fourer dans le sac 🙁


La nuit est tombée lorsque l’on ressort du café et c’est bien pratique car on veut admirer Londres de nuit sur la tamise!

Le bateau mouche ne coute « que » 6.25 livres pour un nombre de trajet illimités et je m’extasie devant -pardon dessous- London Bridge.

Route Map Sept 2015 with key.jpg

Après cette merveilleuse expédition, nous décidons de profiter de notre dernier repas a la mode anglaise: Fish’n Chips. Nico connait un très bon resto Poppies ou l’on commande a emporter. Il y a beaucoup a manger mais c’est fichtrement bon!

Le lendemain c’est le grand départ. Nico repars à Montréal en avion et moi à Compiègne en train…