Orlando jour 3 : Volcano Bay

Aujourd’hui nous parton tester le dernier parc d’Universal. C’est un parc aquatique avec comme thème les îles polynésiennes. Stan et Kathy n’y étant pas encore allés, se joignent à nous pour la journée.

Schéma d'un Tapu Tapu

Schéma d’un Tapu Tapu

Le principe de ce parc est de faire une queue virtuelle grâce à nos Tapu Tapu, des montres connectées qui nous permettent de rentrer dans la fille. Lorsque l’on veux faire une attraction, on appuie nos Tapu- Tapu sur le lecteur qui nous donne un temps d’attente. Pendant ce temps, nous sommes libres de faire ce que l’on souhaite: se balader, prendre un cocktail, faire une attraction sans temps d’attente, etc. Le système fonctionne bien et nous permet de faire la totalité des attractions sans trop attendre.

 

Il faut tout de même noter que l’attraction phare, le volcan en haut duquel on est éjecté à l’aide d’une trappe sous nos pieds annonce 3 à 4 heures d’attente dès midi. Il aurait été compliqué (et frigorifiant) de faire toute cette queue…

Vers 16h30, alors que nous avons encore 1 heure d’affichée sur nos Tapu Tapu, nous décidons d’aller prendre un verre au Dancing Dragon, Nicolas choisit un Hanu-Puiki, un cocktail ressemblant à un punch tandis que N’ael opte pour un verre de Cabernet Sauvignon. Sauf que, avec son accent français (et la prononciation qui viens avec), le serveur N,est pas sûr d’avoir compris

A cabernet? The red wine right?

Ouip, c’est bien cela, sauf que le merlot juste à coté est un vin rouge aussi… Ni une ni deux, l serveur empoigne la bouteille de vin par le col er en verse une portion…. dans un gobelet en plastique… Tout français aurait été traumatisé par cette scène, encore heureux qu’il ne nous ait pas proposé de glaçon avec!

 

Lorsque le jour commence à tomber, le froid arrive et nous pouce à rentrer tranquillement nous reposer après cette journée forte en émotions.

 

(Re) vivez cette expérience avec nous!

Nos voisins les raccoons / Our Neighboors the raccoons

English version + videos 🙂

Hier soir, alors que nous préparions le repas, Luna commence à s’exciter contre la fenêtre… N’ael sors regarder ce qu’il se passe car il y a souvent des chats errants ou des écureuils qui se baladent dans le jardin. A peine la porte ouverte iel se retrouve nez à nez avec 3 ratons laveurs, qui a été le plus étonné, nous le saurons jamais.
Le premier réflexe de N’ael fut de fermer violemment la porte, ce qui a eu pour résultat de les faire fuir… Nous sortons donc armés de nos appareils photos  pour essayer de voir où les ratons se sont cachés. Nous pensons d’abord au jardins des voisins, mais aucune trace d’activité. C’est alors que Nico se retourne pour rentrer à la maison, et vois un museau dépasser de la terrasse…

DSC_0412

Oui, ces bêbettes toutes cutes ont creusées un trou pour venir faire leur maison par chez nous…
Seul problème, il y a une maman et 4 petits ce qui veux dire qu’elle sera potentiellement dangereuse et protectrice et ne voudra pas quitter le nid familial…
D’après google, ces animaux sont réputés pour manger dans les poubelles et rependre des maladies… D’autant plus qu’au canada les ratons laveurs sont protégés, il faut donc les attraper pour les relâcher en libertés plus loin…

A la faveur de la nuit, nous entendons ces petites bêtes sortir juste en dessous de la fenêtre. Cette fois-ci nous somme préparés et commençons à mitrailler. Lorsque nous sortons, notre voisin nous annonce qu’il en a un aussi dans son jardin, et commence à les faire fuir. 2 petits montent dans l’arbre et la maman repars se cacher sous la terrasse… Mauvaise idée car les petits commencent à pleurer et la maman deviens agressive…

 

 

Finalement les petits réussirons à retraverser le jardin et rejoindre leur maman. A coup de flash d’appareil photo nous arrivons à les faire fuir chez le voisin. Nous profitons alors de leur absence pour calfeutrer les trous avant qu’ils ne revienne. Au matin, les planches sont toujours  là, ainsi qu’un joli cadeau sous notre fenêtre…

 

 

21-22 mai : Plongée à Thetford Mines & nuit à La cache du domaine

Jpeg

Lors de notre premier voyage à Thetford Mines  nous n’avions malheureusement pas pu plonger dans la carrière car celle-ci était fermée.
Nous profitons donc de ce ce week-end prolongé pour partir à l’aventure! Levés à 7h30 car nous avons 3h de route jusqu’à Thetford.

 

Nous arrivons à la carrière sur les coups de 11h, si l’entrée est affichée sur le coté gauche de la route, une fois rentrée dans la carrière, le chemin de terre n’est pas extrêmement bien dessiné et il nous faudra plusieurs tentatives (et quelques demi tours) pour rejoindre l’entrée d’eau.

 

 

map

Plan d’accès à la carrière Flintkote (Thetford Mines)

De la une charmante personne viens nous donner les infos de sécurité et nous fait payer les 10$ réglementaires, et nous commençons à nous équiper.
Même si l’été pointe le bout de son nez avec les 28°C externes, la température de l’eau sera au plus chaud à 14°C, ce qui nous oblige à plonger en combinaison étanche.

A 11h30 les stabs et les bouteilles sont prêtes, il ne nous reste plus qu’à enfiler les costumes de cosmonautes et les différentes épaisseurs. Sauf que en plein soleil il fait vite chaud en équipement, nous versons un peu d’eau froide sur nos têtes pour ne pas risquer un coup de chaleur, mais il faudra penser à apporter de quoi faire de l’ombre la prochaine fois.
Une fois que nous sommes tous équipés nous partons à l’eau. Une rampe d’accès nous permet de descendre tranquillement et d’enfiler les palmes. Nico se charge de la gopro car c’est lui qui obtiens les résultats les plus stables avec, et aussi parce que les gants de la combi de N’ael sont beaucoup trop grand (la joie d’avoir des petites mains!) ce qui ne lui donne pas une préhension efficace.

Dernier check up, bouée, air, poids, buddy, ok? on peut partir… Ah quoi que N’ael détecte un flux froid venant de sa main droite, il doit y avoir une fuite, Nico aussi sent quelques gouttes… Zut, on vas essayer de gagner un peu de temps en nageant en surface car les joints de N’ael semblent être correct, il y a juste une mini ponction sur son doigt…

Nous nageons donc en surface 5-6m puis descendons. Mais la combi de N’ael se vide de son air de pars le gant, rendant la flottabilité plus compliquée et une sensation de pression sur la cage thoracique peu agréable, il deviens plus difficile de respirer. Puis tout à coup, 2 minutes après l’immersion, cette sensation de froid intense dans tout le coté droit. N’ael fait signe à Nico que quelque chose ne vas pas et qu’il ne lui sera pas possible de gonfler sa combi pour remonter. Dans son inconfort, et avec son peu de préhension, il lui est aussi difficile de gonfler sa stabb. Nico réagit donc en agrippant la stabb de N’ael en gonflant sa propre stabb pour amorcer la remonter.
à 3m de fond il est heureusement assez facile de réaliser une remontée d’urgence, et il n’y aura pas de séquelles.

Pendant ce temps, N’ael à repris une position verticale et sent maintenant l’eau s’infiltrer jusque dans ses pieds… il aura fallu 2 minutes pour tremper l’intérieur d’une combinaison supposée étanche…

Nous revenons donc tout penauds à la voiture. La combi de N’ael ainsi que tout le coté gauche ses vêtements sont trempés. Nico quand à lui à le bout de la manche mouillé, mais surtout des belles traces de sueur… Il est vrai qu’il fait chaud et que la différence de température air/eau est un peu dangereuse… Quelque chose me dit qu’il est plus sécuritaire de plonger en hiver qu’en été…

Nous remballons donc nos affaires tranquillement et nous mettons en quête de quelque chose à manger car il est 13h et que notre hôtel ne peut nous accueillir qu’à partir de 15h. Nico jette son dévolu sur A&W car, a ce qu’il parait, ils ont de très bons oignons rings! Ce sera donc 1 burger pour Nico, extra frittes, frittes de patate douce et rondelles d’oignons pour N’ael (oui je sais, pas le régime le plus équilibré au monde mais bon…)

19402299_1417472224999792_171806203_o

Vous vous souvenez peut être que lors de notre premier voyage nous étions restés au Confort Inn de Thetford? Cette fois ci les chambres étaient extrêmement chères, sans doute du au week end prolongé, nous avons donc le choix entre y retourner ou tester La cache du domaine pour des prix similaires.
L’un propose une piscine, une grande chambre 4* et un steak house (non compris dans la chambre) et l’autre est 2*, petite chambre avec petit déjeuner inclus.
Nous avons opté pour la cache du domaine car la grande chambre nous sera utile pour étendre les affaires humides, tant pis si l’on est obligés de manger dans la chambre car le steak house ne propose pas de repas végétarien ou sans lactose…
L’établissement est immense et à l’air tout neuf. Le personnel d’accueil nous redirige vers notre chambre, au rez de chaussé (pratique pour porter les sacs et épargner le genou de N’ael). Il n’y a pas grand monde dans les couloirs, nous avons un peu l’impression d’être les seuls clients de l’hôtel, ce qui promet une nuit calme et silencieuse.
La chambre, comme précisé sur les photos est immense et possède un mur design qui tourne sur lui même pour déplacer la télé, N’ael joue pendant au moins 20 minutes avec!

 

Après avoir déchargé la voiture et étendu nos affaires, nous partons en quête de la piscine, mais sommes malheureusement déçus: celle-ci est fermée car pleine de vase, une vieille canette de bière (?) traîne au fond… C’est dommage car la piscine était un point décisif qui nous avait poussé à choisir cet hôtel. En se baladant dans les salles nous nous rendons compte que le bas prix devait en effet cacher un manque de clients car il n’y a personne, même le personnel est au minimum. Nous croisons des cadavres bouteilles vides dans ascenseur, des petits pots de beurre oubliés sur les radiateurs et la salle de sport sent fort le spray anti odeur (vous savez celui qu’on utilise dans les toilettes après avoir fait popo…)

Nous voilà donc de retour dans la chambre, puisque la piscine n’est pas en service nous en profitons donc pour prendre une looooongue douche chaude et faire une petite sieste… Vers 18h30 nous ressortons vers Walmart et IGA qui sont à 5 min en voiture et encore ouvert un dimanche! Nous achetons de quoi faire un souper accompagné de quelques bières de microbrasserie. Le souper devra être froid car, malgré la taille de la chambre, il n’y a ni bouilloire ni micro-ondes dans la chambre 🙁

Vers 21h nous nous endormons dans le graaaand lit en espérant avoir plus de chance le lendemain, car nous aimerions faire une ballade à vélo.
La nuit fut courte, la chambre n’ayant pas de rideau occultant, nous sommes réveillés par les voitures qui se garent dans le parking et le soleil qui se lève vers 6h30. Nico est aussi dérangé par un rush de boutons qui couvent ses jambes. On ne saura jamais si c’est le gel douche ou quelque chose dans les draps qui lui a déclenché une telle réaction.
Pour en rajouter, le soleil – après s’être levé de manière spectaculairement réveillante – décide de laisser place à la pluie… C’est raté pour la ballade à vélo…

Jpeg

Petit dej au Lit pour Nico 🙂

N’ael prépare alors un petit déjeuner au lit pour Nico qui regarde Scooby-doo à la télé. Le café fourni par la chambre est excellent, et l’on restera au lit jusqu’à 10h. Le temps de faire nos bagages et de rendre la chambre et nous voici repartis à Montréal sous une pluie battante…

Cette fin de semaine n’aura finalement pas été un succès brillant, mais nous avons appris 3 choses:

  1. La combi étanche est plus agréable en hiver qu’en été
  2. Ce n’est pas parce que un hotel à plus d’étoiles qu’il est mieux. Nous sommes des gens simple, et même si la chambre du comfort Inn n’était pas design, elle était fonctionelle et bien suffisante 🙂
  3. La bière Ale-O-Ween de la micro-brasserie Le trèfle noir est excellente!

 

 

Washington – Piscine et vélo

Réveil tardif ce matin… Nous sommes encore tout courbaturés de la marche de la veille… Nous avions prévus de continuer à visiter Washington mais la chaleur et la fatigue nous donne plutôt envie de rester dans la tente… Après 3 épisodes de NCIS L.A nous décidons d’aller à la piscine du camping.

Fort heureusement pour nous, ce n’est que 2$ car nous sommes résidents du camping. Nous arrivons lorsque les tests de désinfection sont en cours, impossible d’aller se baigner pour l’instant. Finalement la piscine est ré ouverte et l’eau est hyper chlorée. Beaucoup d’enfant jouent dans l’eau ce qui rends la nage un peu compliquée.

Vers 16h30 nous rentrons à la tente et nous préparons à partir pour Washington.Du fait de la chaleur nous avons décidé que visiter la ville à vélo à la tombée de la nuit serait plus agréable.

Nous nous garons non loin de l’endroit ou nous nous étions garés la veille et prenons des vélos à une borne de libre service. La première demi heure étant gratuite nous programmons d’atteindre la prochaine borne vers le Lincoln mémorial dans ce délai.

N’ael réussi a faire des jolies photos de nuit sur la reflecting pool avant d’aller dire bonjours au monsieur assis sur sa chaise. Nous reprenons les vélos pour aller nous balader le long du bassin Tindal, nous les cerisiers… Romantique n’est ce pas?

Ce qui est pratique à Washington c’est que la majorité des grandes avenues ont des pistes cyclables ou es voies réservées donc on ne côtoie quasiment pas les voitures.

Washington de nuit est vraiment magnifique avec ses plans d’eau d’eau et ses lumières. On ne regrette pas ‘avoir glandé la journée pour avoir pu profiter de la soirée.
Nous rentrons sur les coups de 22h30, juste à temps pour profiter d’une bonne nuit de sommeil avant le départ pour Shenandoah!

numerisation_20170304