On refait les photos de vacances d’il y a 20 ans!

Il y a environ 20 ans, N’ael et ses parents sont allés visiter la Floride. Lorsque N’ael à annoncé à sa maman que le road trip incluait la Orlando et les keys, celle ci lui a donné le défi de recréer les photos prises en 1998….
Et voici le résultat:

cocoa_web

Plage de Cocoa Beach

tente_web_2

Tente à Florida city

Floride-11_web

Chambre d’hôtel à Disney

Vous en voulez plus? Voici un petit « behind de scene » pour vous 😀

Volcano bay, le retour

C’est notre dernière journée pour profiter des pass d’Universal Studio. Ayant fait les 4 parcs quauels nous avions droit, nous décidons de retourner passer la journée à Volcano bay (lire notre aventure précédente dans ce parc)

Cette fois ci nous avons prévu la longue queue pour l’attraction du volcan et loggons notre Tapu Tapu dès notre arrivée. Nous lésinons donc tranquillement dans la piscine à vagues et dans la rivière de bouée. Nicolas s’amuse à pousser N’ael contre un mur au moment ou une grosse vague arrive, ce qui à pour effet de retourner sa bouée au passage… et de lui faire perdre ses lunettes de soleil! Heureusement elles sont retrouvées plus tard, mais avec beaucoup de rayures sur les verres 🙁

Après plus de 2h de queue, nous pouvons finalement aller faire un saut dans le volcan et finir notre journée par glandouiller au soleil.

 

Le soir, Stan nous invite pour une soirée Pizza chez lui car in a un four à nous faire tester. Nous le retrouvons chez Traders Joe’s ou nous achetons même du roquefort pour faire une pizza 4 fromages (les expats connaissent la valeur du roquefort à l’étranger!)

Pendant que Nico et Stan font la cuisine, Kathy fait découvrir à N’ael les joies de Netflix et notamment le show de peinture de Bob Ross. Il y a finalement tellement de nourriture que même les garçons n’arrivent pas à finir leur pizza au Nutella.

Cap Canaveral

C’est le jour du musée pour Nico! à 2h de voiture d’Orlando se trouve le site de lancement des fusées de la Nasa. Une grande partie à été transformée en musée, visitable par le grand public, mais certaines entreprises privées travaillent encore sur le site. Lorsque l’on arrive, nous admirons tout d’abord les anciennes fusées exposées. Certaines sont absentes du fait de l’ouragan, mais la plupart on tenu le choc malgré leur grande taille.

Mini ponto pour l’échelle

 

Une exposition sur la mission sur Mars plus tard et viens l’heure de manger. Nous testons la cafétéria spatiale ou, fort heureusement, des vrais plats sont préparés. Nico prends un burger et n’ael une ‘salade à volonté’ pour les topings seulement.

Après manger, nous empruntons le bus pour aller visiter les sites de lancement des fusées et navettes spéciales. Le bus est équipé d’un système de vidéo qui nous en apprends un eu plus sur la création du site. On apprends notamment que sur l’un des bâtiments est peins le plus grand drapeau américain au monde et qu’il fait 30 minutes à la fusée pour faire la dernière montée vers le launch pad.

Une fois arrivés à la seconde partie du musée, nous avons la chance de voir les vraies fusées apolo XI et la navette spatiale. Un jeu pour  enfants (mais pas que) nous permet de voyager dans la station spatiale internationale (ISS) qui se termine par un couloir en verre au dessus du vide… On couple claustrophobie et vertige, N’ael n’a pas vraiment apprécié.
Sur le retour, alors que le bus nous ramène vers le musée (parti I) nous somnolons. Non pas que les films et le paysage ne sont pas impressionnant, mais la journée à été longue et remplie de marches et de découverte.
Nous voulions aller voir cocoa beach mais cela rajoute 2h de route et le coucher du soleil n’est plus très loin. Nous décidons donc de rentrer directement à Orlando par la même route qu’à l’allée. Si le coucher du soleil est magnifique, N’ael n’en voit rien car à peine installé dans la voiture on l’entends déjà ronfler..

 

 

(Re) vivez cette aventure avec nous!

Universal Studio

C’est  le jour tant attendu pour N’ael! Le parc d’attraction sur le thème d’Harry Potter dont Nicolas lui parle depuis maintenant un an vas enfin lui être révélé!

Une fois arrivés au parc, mous filons tout droit vers la zone Poudlard/Pré-au-lard. A notre grande surprise, il n’y a pas de queue et nous pouvons donc traverser les couloirs de l’école de sorcellerie en 5 minutes, ce qui est un peu dommage car la queue de l’attraction nous fait parcourir des couloirs plus que réalistes, qui valent vraiment le détour. Après l’attraction N’ael demande même à pouvoir retraverser une partie des couloirs pour pouvoir faire une photo du miroir de Risel

Après l’attraction de l’hippogriffe et celle du chant des crapauds, nous rejoins le Poudlard Express qui nous emmène dans Londres. A L’instar de l’école de magie, la gare d’arrivée est hyper réaliste, de la plateforme 9 3/4 aux pubs britanniques, tout y est!
Nous passons alors au chemin de traverse, qui lui aussi est répliqué à merveille. Tous les magasins sont là et leurs contenus magiques aussi! La banque de Gringotts est surmontée d’un dragon qui crache  des flammes de manière aléatoire (mais sécuritaire). Nous allons donc visiter les locaux qui se trouvent être une attraction tirée du dernier livre.

 

L’heure du repas arrivant, nous nous installons pour manger nos sandwiches à une taverne de l’allée de traverse. Nicolas en profite pour boire une bière ambrée car apparemment la bierreaubeuure est trop sucrée et pas très bonne.

Une fois notre repas fini, nous décidons d’aller explorer les autres attractions du parc. Après avoir testé Transformers (que N’ael à adoré), nous sommes rejoints par Stan, le grand frère de Nico pour l’attraction la plus redoutée de N’ael: Rock it. Le principe est un grand 8 classique, mais avec un twist: la montée se fait complètement à la verticale, et ce pendant 30 bonnes secondes. Pour ajouter au supplice, étant un groupe de 3, l’opérateur nous indique que Stan et Nico doivent monter ensemble, laisse N’ael tout seul … Oh, et nous sommes filmés pendant l’attraction, Les garçons ont bien rigolés en re visionnant le film de N’ael

Pour repartir sur des sensations moins terrifiantes, nous allons faire les grands classiques d’Universal: Shreck, les minions (moi moche et méchant) et testons la ‘queue virtuelle’ du show de Jimmy Fallon. Après 1h30 à déambuler dans un Hall, nous ne sommes pas vraiment convaincus de l’attraction… La momie termine de terrifier N’ael, et en sortant, les décorations d’Halloween en préparation ne font rien pour améliorer l’ambiance…
Nous rentrons donc à l’hôtel tous fourbus d’avoir marché toute la journée.

 

 

coucher de soleil sur Poudlard

Si cette peinture vous plait, venez acheter un print ou un produit dérivé ici: https://society6.com/product/hogwarts-watercolor-sunset_pillow?sku=s6-8979027p26a18v129a25v193

Devil’s den prehistoric cave

Aujourd’hui c’est plongée! Comme notre camping aux Keys a été annulé à cause de l’ouragan Irma, nous nous sommes rabattus sur les plongées ‘locales’. Après un petit déjeuner tardif, nous prenons la route vers le nord. Nous en avions pour 1h45 d’autoroute, et par chance les péages sont suspendus car nous sommes sur la route de l’évacuation.

Arrivés vers 15h30, nous louons notre matériel puis avons le droit à un briefing rapide: vous allez dans l’eau et ne passez pas les signes de faucheuse indiquant MORT IMMINENTE! et maximum 50 feets (20m)

Après avoir préparé l’équipement, nous nous mettons finalement à l’eau. Il est 16h15 et le site ferme à 17h…. la plongée devra durer 45 min au lieu d’1h30 prévue! Au bout de 20-30 minutes N’ael commence à ressentir le froid s’insinuer, Il faut dire que l’eau est à 70°F, (environ 18°C) et que très peu de lumière du jour filtre au travers de la cave. Finalement il y a plus de poissons et vie sous marine en dessous du ponton d’accès à l’eau qu’au fond de la cave. Nous sommes obligés d’utiliser la lampe torche pour voir le fond et les galeries. Celles ci ont l’air de continuer bien plus loin dans le sol, sans que nous puissions y accéder. Il y a néanmoins quelques cheminées dans lesquelles N’ael s’amuser à jouer, Nico souffre d’un problème d’oreille et ne pourra malheureusement pas descendre aussi bas qu’il le voudrait.

vue sous marine de la cave

Plongée dans la cave préhistorique de Devil’s Den

Après 37 minutes de plongée, nous refaisons surface. N’ael surprends 2 jeunes en train de fumer (probablement pas de la cigarette) et leur demande (pas très gentiment de ne pas fumer dans la cave.

Après avoir rangé tout notre matériel humide dans la voiture, nous revenons voir le dessus de la cave pour profiter une dernière fois de la vue. De là haut nous voyons la plateforme et un peu d’eau. Nous avons alors la chouette surprise de voir une tortue se reposer sur la plateforme une fois que le calme est revenu. Nous ne l’avions pas vu durant la plongée, il faudra revenir car il nous reste vraisemblablement plein de choses à explorer.

 

Après 2h de route, nous décidons de faire une pause au Target, histoire d’acheter un peu de quoi manger, c’est alors qu’en décélérant nous entendons un bruit aigu suivant la rotation du moteur … Sur le parking, nous inspectons le dessous du véhicule et remarquons une tache d’huile rose sous la voiture…

 

Bon ben il n’y a plus qu’à ajouter de l’huile de servo direction à la liste de courses…

 

 

 

(Re) vivez la plongée à Devil’s den avec nous!

 

 

Orlando jour 3 : Volcano Bay

Aujourd’hui nous parton tester le dernier parc d’Universal. C’est un parc aquatique avec comme thème les îles polynésiennes. Stan et Kathy n’y étant pas encore allés, se joignent à nous pour la journée.

Schéma d'un Tapu Tapu

Schéma d’un Tapu Tapu

Le principe de ce parc est de faire une queue virtuelle grâce à nos Tapu Tapu, des montres connectées qui nous permettent de rentrer dans la fille. Lorsque l’on veux faire une attraction, on appuie nos Tapu- Tapu sur le lecteur qui nous donne un temps d’attente. Pendant ce temps, nous sommes libres de faire ce que l’on souhaite: se balader, prendre un cocktail, faire une attraction sans temps d’attente, etc. Le système fonctionne bien et nous permet de faire la totalité des attractions sans trop attendre.

 

Il faut tout de même noter que l’attraction phare, le volcan en haut duquel on est éjecté à l’aide d’une trappe sous nos pieds annonce 3 à 4 heures d’attente dès midi. Il aurait été compliqué (et frigorifiant) de faire toute cette queue…

Vers 16h30, alors que nous avons encore 1 heure d’affichée sur nos Tapu Tapu, nous décidons d’aller prendre un verre au Dancing Dragon, Nicolas choisit un Hanu-Puiki, un cocktail ressemblant à un punch tandis que N’ael opte pour un verre de Cabernet Sauvignon. Sauf que, avec son accent français (et la prononciation qui viens avec), le serveur N,est pas sûr d’avoir compris

A cabernet? The red wine right?

Ouip, c’est bien cela, sauf que le merlot juste à coté est un vin rouge aussi… Ni une ni deux, l serveur empoigne la bouteille de vin par le col er en verse une portion…. dans un gobelet en plastique… Tout français aurait été traumatisé par cette scène, encore heureux qu’il ne nous ait pas proposé de glaçon avec!

 

Lorsque le jour commence à tomber, le froid arrive et nous pouce à rentrer tranquillement nous reposer après cette journée forte en émotions.

 

(Re) vivez cette expérience avec nous!

Orlando – Jour 2

Ce matin nous avons fait la grasse matinée, il est 10h30 lorsque l,on se réveille. Le temps de bruncher, se laver etc. il est déjà 14h, un peu tard pour explorer cap Canaveral. Stan propose donc d’aller tester une salle de jeu faite de trampolines, il est même possible d’y faire de l,escalade!
Comme notre chocobo n’a que 2 places, nous pensons prendre la jeep de Stan. En montant dans celle ci, nous nous rendons compte que la fenêtre était restée ouverte durant l’averse d’hier, ooops. Quelques écumages plus tard et nous voilà à bord. Ça sent un peu l’humide, mais ça ira. Alors que Stan met le moteur en marche, un bruit aigu se fait entendre

Tiens, tu devrais changer ta courroie lui dit N’ael

A peine fini de prononcer cette phrase, une fumée noirâtre sors du capot. Stan coupe précipitamment et vas ouvrir le cache. Quelques instant plus tard la courroie se casse et saute sous nos yeux.

Bon ben, je pense qu’on vas y aller en chocobo finalement

Après 30 minutes de trajet, nous arrivons au trampoline. La formule du vendredi nous donne accès à tout et à 3 montées d’escalade. La première zone est un grand plateau de trampolines ou l’on peu sauter de bords en bord. C’est d’ailleurs bien plus fatiguant que cela en a l’air, nus allons donc tester le basket trampoline qui ne nous réussit pas mieux. Un parcours aérien challenge notre équilibre, puis nous allons nous entraîner aux saltos dans la piscine à mousse .

Bracelet d'admission au trampoline

Bracelet d’admission au trampoline

Viens le temps d’essayer le parcours d’escalade. Il y a 3 murs de difficulté croissante. Si Nico et Stan on de l’entrainement à l’escalade, N’ael renonce bien vite è faire la course avec eux, d’autant plus que son vertige l’handicape.
C’est tout fourbus que nous quittons l’espace de jeu vers 1h pour aller faire les courses à Target puis rentrer manger nos restes de la veille à la maison.

Stan ayant acheté la NES à Noël denier, nous jouons un peu à Docteur Mario puis à Pacman. N’ael fini à iel seul un niveau de Kirby avant de se forcer sinon iel y passerait bien la nuit.
Stan veux alors nous emmener à un bar/salle d’arcades appelé ‘player one’. Pour 5$ nous avons accès à toutes les machines et les consoles récentes. Ils ont aussi une grande quantité de bières locales et moins locales.. Comme nous sommes vendredi soir, il y a un peu de monde mais l’ambiance est sympa et il y a une grande variété de jeux.

 

 

(re) vivez cette aventure avec nous!

Shenandoah- Big meadows- Loft mountain

Réveil tardif ce matin, on a dormi pendant plus de 12h! Le check out étant à 11h, on se prépare tranquillement, et même presque trop puisque l’on ne quitte le campement qu’à 11h30, oupsy!

Direction Loft Mountains, le premier campement que l’on a fait l’an passé. On se souvient de ce sublime coucher de soleil et espérons bien le revoir à nouveau. Pourtant en arrivant sur le site que l’on a réservé, on se rends compte que les numéros ont changés et que l’on ne vois rien du tout! Ni une ni deux, nous arpentons la boucle A en espérant retrouver notre campement, si possible non réservé. Lorsque nous y arrivons, on se rends compte que quelqu’un y est garé mais semble être hésitant à le réserver. Un tour de camping plu loin, nous retournons au bureau des rangers pour le ‘shotgun’ comme on dit à l’UTC. Tout est bien qui finit bien.

Nous installons tranquillement le campement face au coucher de soleil, grignotons un bout puis partons découvrir l’appalachian trail.
SI vous suivez nos aventures depuis quelques temps vous savez que nous voulions déjà faire ce chemin circulaire l’an passé mais que nous nous étions trompés d’embranchement. Cette fois ci nous partons directement du camp site vers le nord pour être certains d’être sur le bon chemin. En effet, celui-ci est un peu plus entretenu et l’on croise même quelques bambis! Le chemin est plein de points de vue sur la vallée et le soleil couchant, on est vraiment heureux de l’avoir finalement fait!

De retour au campement, Nico tente de faire un feu de camp avec le reste du bois de la veille. Malheureusement celui ci est trop humide et fait plus de fumée qu’il ne chauffe. Tant pis, on pars se coucher dès que le soleil est parti car on a de la route demain…

Pour visionner cette aventure en video cliquez par ici:

New York – Big meadows

Cette nuit n’ayant pas été pluvieuse, il nous a été plus facile de dormir! Le soleil nous réveille et nous préparons tranquillement le petit déjeuner au pied de la plateforme.
Nico profite d’une douche chaude pendant que N’ael écrit le carnet de voyage puis celui-ci recommande fortement à N’ael d’aller prendre une douche. Ici c’est le grand luxe, les douches sont gratuites et le carrelage est chauffé!

Pendant que nous emballons la tente, Nico reçoit un message vocal de Reserve America nous indiquant que du fait de l’Ouragan Irma, notre réservation a été annulée. Okay mais laquelle?
Bon, un nouveau stop-internet-Wallamart s’impose, d’autant plus qu’on a oublié notre ouvre boite au canada!
Au détour d’un rayon, N’ael découvre des Onesies Bouricot et décide de s’en acheter un. Nico choisit une version Mario, avec moustache intégrée s’il vous plait!

ça nous tiendras chaud à Shenandoah!

(insérer scan)

Il est maintenant 10h30 et nous n’avons pas bougé de New York… Sachant que nous en avons pour 7h de route, il serait bien de se mettre en mouvement! Le trajet se passe sans encombres, pour gagner du temps nous mangerons dirrectement dans la voiture car on espère bien arriver avant le coucher du soleil…

Nous arrivons finalement vers 18h30, le soleil n’est pas encore couché mais la pénombre s’installe. Comme à son habitude, Shenandoah nous accueille avec quelques bambis sur notre campement.

Une salade au thon plus tard et nous voilà confortablement emmitouflés dans nos onesies pour la nuit

 

(insérer scan)

New York

Une vidéo est disponible en plus de cet article, les deux sont complémentaires alors profitez en!
https://youtu.be/4bXhx2eE10k

Quelle nuit! la pluie n’a cessé de tomber que vers 6h du matin, empêchant Nicolas de dormir et rendant l’atmosphère très humide. Les rebonds des gouttes d’eau ont imprégné la doublure de la tente qui à pénétré dans le drap par capillarité… On est heureux de voir le soleil et de prendre un café chaud!

Le but de la matinée est d’aller faire le plein d’essence, acheter de l’eau et une bâche puis de vérifier la météo. Après un bon petit dej, nous nous mettons donc en route vers Wallamart.
Internet nous apprends qu’aucune pluie n’est prévue pour New York ni Shenandoah dans les jours qui suivent, ouf!

Il est donc temps pour nous d’aller visiter la grosse pomme! Après avoir réservé un parking en ligne pour 15$ on se prépare à affronter les joies du trafic New Yorkais. Et en effet, ils sont assez prolifique sur le klaxon! Après 30 bonnes minutes de bouchons nous laissons la voiture au valent du parking (non sans lui avoir appris le principe de l’embrayage) au coin de la 60ème et de la 1e avenue.

Direction Central Park! Nico à oublié de vérifier l’emplacement de la boutique de bonbons qu’il boulait vérifier, et d’un heureux hasard, celle ci se trouve sur notre route! Dylan’s Candy ber est un magasin ou une odeur de sucre est diffusée en permanence et ou les bonbons sont triés par couleur, créant ainsi un arc en ciel. Nico goutte des Jelly Beans au donnuts et N’ael trouve du chocolat blanc au Bacon… Ils sont fous ces amerlocs!

Un bloc plus loin, un magasin de sandwich nous rappelle que nos estomacs sont vides et qu’il est déjà 14h… Nico choisit un Poulet avocat et N’ael un végétalien, le tout à emporter vers Central Park.
Il est vrai que New York est une ville qui ne dors jamais, quel brouhaha! même en plein milieu de Central Park il y a un détail qui nous rappelle que nous sommes dans une méga ville: un carrousel de manège, un jeune qui passe avec de la musique à fond, les klaxons des voitures… Ouf!

Tant qu’à prendre un bain de foule, Nico propose de remonter la 5e avenue jusqu’à la 42e pour aller voir la gare central. Sur le chemin N’ael réclame d’aller regarder la boutique Lego puis la boutique Nintendo (pour aller faire un câlin à Pikachu et Kirby) et Nico la boutique NBA.
Finalement sur la 42e nous nous arrêtons à un starbucks histoire de récupérer un peu de wifi, puis nous allons admirer la gare centrale et son plafond- galaxie.

Après 1h30 de route on ne fait pas long feu, on profite néanmoins du beau temps pour se faire des pâtes à la lumière de nos lampes torches.